L’Illustre philosophe, de la Soeur de La Chapelle

Posted in Les Pièces

L’Illustre philosophe, de la Soeur de La Chapelle

publiées dans Théâtre des femmes de l’Ancien Régime, vol. 2, XVIIe s., 2008.
Édition : Perry Gethner & Deborah Steinberger.
Direction : A. Evain, P. Gethner & H. Goldwyn.

Sur la Soeur de La Chapelle et sa pièce

 

L’Illustre philosophe, ou l’histoire de sainte Catherine d’Alexandrie

(tragédie, publiée en 1663)

Introduction : « En traitant de cette légende hagiographique, l’autrice apporta son soutien aux champions des femmes : la légende de sainte Catherine d’Alexandrie, qui parvint, par son savoir et son éloquence, à convertir au christianisme des philosophes païens, était alors citée comme une preuve historique et théologique de l’égalité féminine. Le traitement de l’histoire par la sœur de La Chapelle et la place qu’elle accorde au personnage de l’impératrice offrent, en outre, une représentation très positive du pouvoir intellectuel et politique des femmes. Enfin, le nombre plus restreint de rôles masculins par rapport aux autres tragédies de l’époque sur le même sujet pourrait laisser penser que la pièce fut destinée à être jouée par les jeunes novices et écolières d’Autun. Quoi qu’il en soit, elle est bien une apologie de l’éducation féminine par la voix d’une sainte, modèle héroïque de la femme philosophe, capable de débattre théologie et de l’emporter sur les plus grands esprits de son temps. »

Extrait : acte I, 1.