Arrie et Pétus, de Marie-Anne Barbier

Posted in Les Pièces

Arrie et Pétus, de Marie-Anne Barbier

publiée dans Théâtre des femmes de l’Ancien Régime, vol. 3, XVIIe s., 2011.
Édition : Aurore Evain et Alicia C. Montoya.
Direction : A. Evain, P. Gethner & H. Goldwyn.

Sur Marie-Anne Barbier et son théâtre

(tragédie, repr. à la Comédie-Française et devant la Cour en 1702, reprise en 1711)

Introduction [extraits] : « Inspirée du modèle cornélien, et au-delà de la tragédie politique sénéquienne, Arrie et Pétus puise aux sources de l’histoire romaine, à l’époque du règne de l’empereur Claude. [...] Marie-Anne Barbier ne se contenta pas de choisir un sujet glorifiant l’héroïsme des femmes. Elle modifia les faits afin de rehausser la valeur des personnages féminins. [...] La préface, qui s’achève en manifeste féministe à la gloire des écrivaines, vient faire écho à cette valorisation de l’action des femmes, affirmant que sur le théâtre de l’Histoire comme sur la scène littéraire, elles savent, à l’égal des hommes, se montrer héroïques. [...] Enfin, Arrie et Pétus est un exemple réussi de tragédie post-classique. Au-delà des jeux intertextuels avec les œuvres de Corneille et de Racine, la pièce développe une esthétique originale, qui annonce les transformations du genre : en misant sur des effets pathétiques spectaculaires, et en accordant une place centrale à la dimension visuelle et à l’illusion théâtrale, elle annonce la tragédie à venir, où triompheront les sentiments et l’émotion. »

Extrait : préface, acte I, 1-3.